La Voix du Nord contre les mensonges de Marine Le Pen

Lundi, La Voix du Nord avait titré « Pourquoi une victoire du FN nous inquiète ». Le quotidien régional expliquait dans une double page qu’il ne portait pas les mêmes valeurs que le Front National. « C’est la contrepartie des neuf millions d’euros de subventions qu’ils ont touchées de la part du Conseil régional socialiste » a dénoncé Marine Le Pen, interrogée sur RTL.

 Aujourd’hui, La Voix du Nord contre les arguments de la présidente du FN. Elle met en cause 1,5 million d’euros touchés par le journal chaque année. Mais elle confond avec des cofinancements de programmes produits avec la télévision Wéo. Le groupe La Voix du Nord n’est qu’un actionnaire à 33,84% de la société exploitante de Wéo, STM. Et cette somme n’est même pas versée directement par le conseil régional, comme l’affirme Marine Le Pen.

Le conseil alloue chaque année 3,15 millions d’euros à la Société d’économie mixte Télés Nord-Pas-de-Calais. C’est cette société qui réparti cette somme entre 11 chaînes locales. C’est comme ça que STM se voit attribuer 1,5 million d’euros et non par le conseil régional. Cette somme sert ensuite à la production de programmes précis, ce qui est différent d’une subvention qui est utilisée par le média comme bon lui semble.

La Voix du Nord rappelle également que ce plan a été voté en 2013 par 71% des élus régionaux et qu’un comité d’élus contrôle l’utilisation de cet argent. Un comité qui inclue un certain Bruno Bilde, qui fait partie du Front National. Il peut donc contrôler comment est utilisée la somme. Il est donc étonnant que Marine Le Pen puisse se tromper sur le sujet.

Cet affrontement entre La Voix du Nord et le FN a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Certains tournent en dérision ses propos.

Alors que d’autres défendent le FN coute que coute.

Antoine Vedel

Écrit par antoine.vedel