La Tchétchénie anti-Charlie

Le mouvement anti-Charlie continue de prendre de l’ampleur. Si au sein même de la société française les positions de Charlie Hebdo posent questions, en Tchétchénie une immense manifestation a eu lieu contre les caricatures de Mahomet.

We Love Prophet Muhammad, c’est avec ce slogan que des centaines de milliers de personnes ont manifesté lundi à Grozny en Tchétchénie, contre la publication des caricatures de Charlie Hebdo. Les autorités locales de cette petite république avancent le chiffre de 800 000 personnes dans les rues de la capitale. Du côté du Ministère de l’Intérieur, on estime à un million le nombre de manifestants. Si la capitale Grozny ne compte pas plus de 271 000 habitants, des observateurs ont signalé la présence de manifestants venus de plusieurs pays.

Le rôle du Président

 Allah Akbar, c’est ce qu’ont scandé des centaines de milliers de manifestants aujourd’hui en Tchétchénie, et dans toutes les langues. Des inscriptions en russe évidemment, mais aussi en arabe et en anglais. Une foule majoritairement composée d’hommes a prié près de la mosquée Akhmad-Kadyrov, du nom du président décédé en 2004.

Une protestation soutenue et appuyée aujourd’hui par le président, Ramzan Kadyrov : Ceci est une manifestation contre ceux qui insultent la religion musulmane, a déclaré le dirigeant tchétchène. Nous n’autoriserons jamais qui que ce soit à insulter notre prophète.  Depuis plusieurs déjà, le président de la république Tchétchéne avait appelé à un rassemblement populaire et solidaire contre les représentations de Mahomet. Après la fusillade à Charlie Hebdo, M. Kadyrov avait dénoncé à demi-mots les actes commis par les frères Kouachi. Leader du mouvement anti-Charlie, le Président a même menacé les médias russes tentés de publier les caricatures du prophète.

    Nacer Boubekeur

Écrit par nacerm