La revanche des « dames pipi »

Après, neuf jours de grève, les «  dames pipi » ont finalement obtenu gain de cause et vont pouvoir se remettre au travail. Souvent ignorées, ces femmes partagent et améliorent le quotidien de milliers de voyageurs notamment dans les gares.

 

Vous avez forcément croisé leur regard en vous rendant aux WC des plus grandes gares du pays sans toutefois leur prêter attention. Pourtant, sans elles, les toilettes ressembleraient sûrement à un véritable champ de bataille. Et ça, ces femmes de l’ombre l’ont bien compris ! Pour preuve, elles ont  décidé de cesser leur activité pendant neuf jours pour montrer qu’elles sont indispensables. Zoom sur le quotidien de ces femmes en quelques chiffres.

 

12 janvier 2015. Premier jour de grève, menacées de perdre leur emploi, les salariés de la société néerlandaise 2theloo ont décidé de suspendre leur activité.

21 janvier 2015. Les dames pipi mettent fin à leur mouvement de protestation. Elles ont obtenu  la garantie que leurs emplois seraient préservés.

46. C’est le nombre de salariés de l’entreprise Spacio Confort. Cette filiale française de la société néerlandaise 2theLoo s’occupe notamment de la propreté des toillettes des grandes gares parisiennes.

90. C’est le pourcentage de femmes employées par Spacio Confort, réparties sur les gares de Saint Lazare, Bercy, Paris Nord et Austerlitz à Paris mais aussi à Marne la Vallée et dans le sud à Nîmes, les « dames pipi ».

2. Comme le binôme formé par ces dames pendant que l’une s’assure que chaque client paye l’autre se charge de la propreté des urinoirs, des WC mais aussi des lavabos.

70. C’est le montant minimum en centimes dont un usager doit s’acquitter pour accéder aux toilettes.

 

6h-15h et 15h-00h. C’est le rythme des salariés, qui durant ces neuf heures ne voient pas la lumière du jour.

 

1457,52. C’est le montant du Smic mensuel brut et aussi la rémunération perçus par les salariés.

 

2000. L’année de sortie du court métrage «  La dame pipi » réalisé par Jacques Richard.

 

Écrit par lucaspaul