La reprise de l’économie française se maintiendra début 2018

Selon les dernières prévisions de l’Insee, la croissance française sera soutenue début 2018, malgré une faible diminution du nombre de chômeurs. Crédit photo: CC0 Creative Commons

 

L’Insee a revu à la hausse ce mardi les prévisions de croissance pour l’année 2018. Après une reprise solide dans tous les secteurs d’activité, l’ensemble des indicateurs économiques sont au vert. 

Une première depuis 2011. Portée par un contexte international toujours favorable aux échanges, la croissance française devrait atteindre 1,9% en 2018, selon les dernières prévisions de l’Insee, qui a revu ses estimations à la hausse. Au quatrième semestre de l’année 2017, le gain serait de 0,6%. Un beau cadeau de Noël pour le gouvernement qui avait initialement tablé sur une croissance annuelle de 1,7%.

Un taux de chômage en légère baisse

Alors que le chômage reste la bête noire du gouvernement, il ne devrait reculer que très légèrement en 2018. Si 100 000 emplois devraient être créés dans le secteur privé au premier semestre, la baisse des contrats aidés pourrait ralentir la tendance. Au total, ce sont seulement 72 000 emplois nets qui devraient voir le jour, contre 168 000 au cours des six premiers mois de l’année 2017. Selon les analystes de l’Insee, la courbe du chômage ne s’inverserait qu’en fin d’année.

«Nous anticipons que le chômage baisserait encore un peu à 9,4 % mi-2018. En revanche la baisse de l’emploi aidé pèserait sur l’emploi total et donc la baisse du chômage serait un peu limitée par ce repli», estime Dorian Roucher, chef de la synthèse conjoncturelle à l’Insee.

Un contexte international dynamique 

Du côté des pays émergeants, le constat est positif. Alors que la Chine traverse une période de ralentissement anticipé, les importations russes, brésiliennes et indiennes devraient s’accroître tout au long de l’année. Le constat est le même dans la zone euro, ou le taux de croissance devrait être supérieur à celui de l’Hexagone. Le commerce extérieur français devrait profiter de cette embellie et serait neutre en ce début d’année 2018, pour la première fois depuis cinq ans.

Ugo Faure

Edité par Léa Bitton

Écrit par IEJ3B

Cet article a 1 commentaire