La réplique jordanienne : exécution de deux djihadistes

Amman, la capitale de la Jordanie, avait promis une réponse « terrible » après le meurtre d’un pilote jordanien par le groupe Etat islamique. La Jordanie a répliqué ce matin.

La djihadiste Sajida Al-Rishawi exécuté mercredi 4 février. Copyright lepoint.fr

La djihadiste Sajida Al-Rishawi exécuté mercredi 4 février. Copyright lepoint.fr

 

Deux djihadistes Irakiens ont été pendus, mercredi 4 février à 4 heures  du matin.

Sajida Al-Rishawi, 44 ans, avait été condamnée à mort en 2006 pour sa participation à des attentats meurtriers à Amman. Arrivé en Jordanie un an plus tôt grâce à de faux passeports, en compagnie de son mari, celle que Daech surnomme la « soeur emprisonnée » avait participé aux attentats qui avait ensanglanté la capitale. Quelques jours après la télévision nationale avait diffusé une confession. Sur les images, on pouvait apercevoir une ceinture d’explosifs autour de la taille.

« Je suis entrée en Jordanie avec mon mari […] avec des passeports irakiens falsifiés […]. En Jordanie, nous avons loué un appartement et [mon mari] avait deux ceintures explosives. Il en a porté une, m’a fait porter l’autre et m’a appris comment l’utiliser […] pour exécuter [l’opération] dans des hôtels en Jordanie […]. Nous avons pris un taxi et nous nous sommes dirigés vers l’hôtel [Radisson] où nous nous sommes mis chacun dans un coin. Il y avait un mariage, des femmes, des hommes et des enfants. Mon mari a réussi à se faire exploser, moi j’ai essayé mais je n’ai pas pu, ça n’a pas explosé. J’ai vu les gens courir et s’enfuir de l’hôtel. Je me suis enfuie comme eux. » Propos recueilli par le Nouvel Obs.

Des attentats qui avaient  fait 57 morts et 90 blessés.

Daech avait donc demandé la libération de cette djihadiste irakienne en échange de l’otage japonais Kenji Goto, lui aussi finalement assassiné par le groupe islamique.

Ziad Karbouli, le deuxième djihadiste, était  un responsable d’Al-Qaïda.

Le groupe Etat islamique a diffusé une vidéo, mardi 3 février dans laquelle un pilote jordanien, capturé en décembre, est brûlé vif dans une cage. Après le crash de son avion en Syrie, Maaz Al-Kassasbeh, un sous-lieutenant de 26 ans, avait été capturé fin décembre par l’EI.

Quelques heures après avoir condamné la « barbarie » des djihadistes, Barack Obama a reçu le roi Abdallah II de Jordanie à la Maison Blanche. Le roi a dénoncé un acte de « lâche terrorisme »  commis par un groupe qui n’a rien avoir avec l’islam.

Irina Capron

Écrit par cabouko