Tunisie : une radio LGBT fait polémique

Une radio destinée à la communauté LGBT fait polémique en Tunisie, un pays dans lequel l’homosexualité est encore un tabou.

Il y a tout juste quatre jours, la radio tunisienne « Shams Rad » voyait le jour. Depuis, son directeur, Bouhdid Belhadi, a déjà reçu plus de 4.000 menaces sous diverses formes, notamment des menaces de mort !

En cause : l’objet de cette radio. Animée de 8h à minuit, tous les jours, dans un dialecte tunisien, elle est destinée à la communauté LGBT (lesbien, gay, bisexuel et trans). 

Alors que la société occidentale évolue et que les droits des homosexuels prennent de l’ampleur en Tunisie, l’homosexualité reste tabou. La loi se repose toujours sur un article de 1913, qui prévoit jusqu’à trois ans de prison pour tout « acte homosexuel ».

Depuis la révolution tunisienne de 2011, les réseaux sociaux ont permis plus de débats autour de la polémique. La page Facebook « Shams » milite pour la dépénalisation de l’homosexualité dans le pays. Un espoir est né, mais il s’avère de courte durée. Le 5 octobre 2015, Béji Caïd Essebsi, le président tunisien a annoncé que cette dépénalisation des pratiques homosexuelles ne se produira pas.

Martial Peuvion

Écrit par Martial Peuvion