La politique de l’enfant unique en Chine, c’est fini

En vigueur depuis 1979, la politique dite de l’enfant unique en Chine, est terminée. Dorénavant, tous les couples seront autorisés à avoir deux enfants.

Pour la République Populaire de Chine, mettre fin à cette politique est un impératif économique et social. Depuis plusieurs décennies, les parents sont obligés d’avoir seulement un seul enfant. A long terme, cela a provoqué un inquiétant déséquilibre entre les hommes et les femmes. L’arrêt de ce dispositif est destiné à neutraliser le vieillissement de la population, qui ne fait que progresser.

En 2014, il est né en moyenne, 116 garçons pour 100 filles, pour un ratio total de 105 hommes pour 100 femmes. La Chine pourrait compter en 2050, 300 millions de familles basées sur le modèle « père, mère, enfant-unique ».

Beaucoup d’études officielles, estiment à 30 millions le nombre d’hommes chinois dans l’impossibilité de trouver une femme. Pour les autorités chinoises, cette « crise des célibataires » représente leur cauchemar, puisque cela va engendrer des violences en tout genre.

En 2013, le PCC avait annoncé ouvrir la possibilité d’avoir un deuxième enfant si un des deux parents est lui-même enfant unique. Alors qu’avant il fallait obligatoirement que les deux parents soient enfants uniques, pour pouvoir faire un deuxième enfant.

Arrêter cette politique liberticide va aussi permettre aux autorités d’être plus humains envers leurs citoyens. Le nombre d’avortements a explosé entre 1982 à 1992, à plus 10 millions chaque année. Selon Le Monde, « Le planning familial est rapidement devenu synonyme de violente intrusion de l’Etat dans la vie la plus intime des citoyens. Obsédés par des statistiques déterminantes pour leurs carrières, ses officiels recoururent aux avortements forcés, selon des procédés barbares »

Malgré ses réformes, les jeunes couples chinois ne veulent pas pour autant fonder de famille nombreuse.

A Shanghaï, une étude a montré que seulement 15% de femmes étaient désireuses d’avoir un enfant.

 

 

Olivia Dauré

Écrit par Oliviadaure