La pièce de l’éxil : Winter Guests

Lancé en 2014 par Aurélie Ruby, comédienne et menteuse en scène, le spectacle Winter Guest revient en 2016.  Une création théâtrale écrite et jouée par des étudiants syriens arrivés en France durant la première vague d’immigration en 2014.

Ils font partis de cette jeunesse oubliée du printemps arabe, qui s’est battu pour la liberté d’expressions et d’actions et qui subit aujourd’hui l’une des plus grandes catastrophe de notre siècle. Lorsqu’en novembre 2014, Aurélie Ruby propose à une association d’animer des ateliers de  théâtre pour accompagner les migrants dans leur apprentissage du français elle était loin de se douter que son projet naîtrait de cette expérience. Elle explique au Nouvel observateur «  Former une équipe fixe à pris du temps parce que le théâtre demande de l’engagement et que ce sont des gens qui ont des vies très instables, mais de fil en aiguille, nous avons formé une équipe de six jeunes Syriens amateurs, certains d’entre eux n’étant même jamais allés au théâtre de leur vie, et d’autres étant déjà de jeunes artistes en devenir ».

A lire aussi : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1472345-j-ai-monte-un-spectacle-avec-des-migrants-syriens-je-voulais-creer-un-espace-de-paix.html

L’objectif de cette création, c’est de changer la vision du mot « réfugié » et d’inviter les gens à passer un bon moment tout en faisant preuve d’humanité. Aurélie Ruby confie au Nouvel Obs « Ils ont 20 ans et doivent tout recommencer, apprendre une langue, une culture, se faire des amis. Le monde de l’exil est très violent. Je voulais que l’on ressente ça dans le spectacle. Pour autant, nous n’avons forcé personne à parler, à dire plus. Beaucoup avaient des blocages, il leur fallait comprendre que l’espace qui leur était offert était un lieu de guérison. Avant de le faire, on ne sait pas ce que c’est de travailler avec des jeunes qui ont perdu toute leur famille dans des bombardements ou sous la torture ». Etant donné, la situation critique des réfugiés qui arrive en Europe, ainsi que la non-compréhension des Européens face à ce problème cette pièce est une vague d’énergie positive dont nous avons besoin pour continuer d’avancer ensemble.

 

Barbara Debout

Écrit par Barbara Debout