La nuit de cauchemar d’Hillary Clinton

Hillary Clinton a patienté avec son camp démocrate toute la soirée, au centre de conférence Jacob K. Jarvits de Manhattan, à New York. Plusieurs sondages la donnaient gagnante, mais c’est finalement Donald Trump qui remporte la victoire haut la main, à 264 contre 215.

Le clan Clinton s’est réuni vers 19h, dans un esprit plutôt confiant, sous l’immense plafond de verre réunissant habituellement le célèbre Comic Con.

Plusieurs milliers d’Américains qui n’avaient pas pu entrer, étaient présents par milliers pour soutenir haut et fort l’ancienne première dame avec les couleurs nationales rouge, blanc, bleu.

Pendant ce temps, les premiers résultats tombent et la joie commence à se faire sentir dans le clan démocrate. Effectivement, Clinton remporte l’Illinois et le Connecticut, deux grands bastions démocrates. Sans surprise, l’Etat de New-York est également remporté par l’ancienne secrétaire d’Etat qui prend alors la tête avec 97 délégués contre 84. L’espoir se lit alors sur les visages des militants démocrates, certains commençant déjà à crier victoire. Mais très vite, le désenchantement arrive. En effet, le rouge des républicains envahi au fur et à mesure plusieurs états comme le Texas et la Floride.

Un résultat historique, la Floride ayant été gagnée par le passé, deux fois par Barack Obama. Le coup de massue est encore plus fort quand est annoncée la victoire de Donald Trump en Caroline du Nord, au New Hampshire et en Pennsylvanie. Le come-back du « kid », surnom donné par un des rares soutient à Trump dans les rues de New-York, était donc inévitable. Après les élections de 2008, c’est une nouvelle fois une défaite pour Hillary Clinton qui a néamoins tenu à féliciter par téléphone Donald Trump, futur président des Etats-Unis.

Léa Tricoche

Écrit par leayevhi