La maire de Paris a choisi son candidat pour la primaire de la gauche

Anne Hidalgo, maire (PS) de Paris, a déclaré, lundi 12 décembre, qu’elle parrainera Vincent Peillon pour la primaire de la gauche. Une décision qui survient moins de 24 heures après l’annonce de la candidature de l’ancien ministre.

À peine candidat, Vincent Peillon, ex ministre de l’Éducation Nationale, a déjà trouvé un soutien de poids pour sa campagne, en la personne d’Anne Hidalgo. L’actuelle maire de la capitale estime, au micro de LCI, que le natif de Suresnes (Seine) « est celui qui ressemble le plus à cette politique déterminée, à la fois écologique, sociale, sociale-démocrate ».

Un soutien téléguidé ?

L’annonce a été faite lors d’une réunion avant l’ouverture du Conseil de Paris.

La branche frondeuse a-t-elle volontairement poussé cette annonce afin de créer un mouvement en opposition à Manuel Valls ? Selon Le Point, une opération réunissant « Christiane Taubira, Pierre Moscovici Martine Aubry et Anne Hidalgo » consistait à pousser le député européen à se porter candidat.

La maire de Lille a démenti ces informations. Ce soutien capital s’inscrirait dans la logique de cette décision prise intra-PS. Les proches du nouveau candidat ont démenti, dans Libération, quelconque « intervention de la Maire de Paris » dans la décision prise par Vincent Peillon.

Sans trop en dire, celle qui a succédé à Bertrand Delanoë confirme, toujours au micro de LCI, que le quatrième candidat sous l’étiquette du Parti Socialiste est « dans la position la plus centrale au Parti socialiste pour porter ce je souhaite voir porter ».

Maxence Bernaud

Écrit par iejpedago