La lutte contre les faux diplômes, une affaire d’Etat

Une nouvelle mesure pour lutter contre les faux diplômes doit être annoncée aujourd’hui par la ministre de l’Education Nationale, Najat Vallaud-Belkacem.

La ministre de l'Education Nationale Najat Vallaud Belkacem Source  : FlickrFrance Ecologie Energie

La ministre de l’Education aationale Najat Vallaud-Belkacem
Source : FlickrFrance Ecologie Energie

 

La fraude aux diplômes c’est bientôt terminé. Pour tenter de décrocher un travail, certains n’hésitent pas à muscler leur CV de diplômes qu’ils n’ont jamais obtenu. Une pratique difficile à démasquer pour les recruteurs qui n’ont pas toujours les moyens ni le temps de vérifier l’authenticité des certificats. Mais cela devrait changer. En déplacement aujourd’hui à Londres, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem doit annoncer la création d’un système d’authentification des diplômes.

Le site sera opérationnel dès la fin 2016 et permettra de vérifier la liste des diplômes obtenus par le candidat. Ce dernier devra donner son accord en fournissant son code aux recruteurs permettant l’accès à son compte personnel.

Une solution pour les originaux perdus

Mais cette base de donnée ne servira pas seulement à détecter les fraudes. Pour les plus étourdis, il pourra être un moyen pratique d’apporter une preuve d’obtention d’un diplôme lorsque l’intéressé n’arrive pas à mettre la main sur le document original.

Désormais les diplômes reconnus par l’Etat prendront non seulement la forme d’un exemplaire papier, mais aussi d’une attestation numérique que les candidats pourront conserver dans leur boîte mail ou retrouver à tout moment sur le site du ministère. Comme quoi, la technologie n’a pas que des mauvais aspects.

Océane Passefort

Écrit par Oceane Passefort