La Ligue Europa, simple instrument

La Ligue Europa, deuxième compétition européenne de football pour les clubs, est souvent perçue comme un tournoi de seconde zone. Manque de prestige ? Manque à gagner ? Pourtant certains clubs trouvent de bonnes raisons de s’investir dans cette coupe. Alors à qui profite la Ligue Europa et quels sont ses enjeux ?

Trophée de la Ligue Europa

Trophée de la Ligue Europa : c’est une coupe en argent posée sur un socle en marbre jaune. Elle a été dessiné et conçu par l’atelier Bertoni, à Milan. Copyright UEFA.COM

C’est en 1971 que cette compétition est créée sous le nom de Coupe de l’UEFA pour succéder à la Coupe des villes de foires. Les clubs les mieux classés des différents championnats européens s’y affrontent, hormis les champions, qui eux, participent à la C1 (Champions League). Selon le niveau du championnat du club engagé, on compte entre un et quatre représentants par pays.

Une compétition peu rentable 

Gregory Schneider : journaliste à Libération, spécialiste football

En 2009, la compétition se transforme en Ligue Europa. Cette nouvelle forme offre une distribution des revenus mieux répartie… D’accord, mais lorsque l’on compare le budget accordé par l’UEFA à la Ligue des champions et celui de la Ligue Europa, on comprend rapidement pourquoi ces clubs négligent la compétition.

Il existe un énorme paradoxe car une somme d’argent est attribuée en fonction du classement final en championnat. Et celle-ci est supérieure à un parcours honorable en Europa League. Ainsi pour se qualifier en Ligue des Champions, un club aura tendance à négliger la Ligue Europa.

Mais cette saison, l’Association Européenne des Clubs et l’UEFA ont décidé de renouveler leur accord. Ce qui devrait rapporter plus d’argent aux clubs. Les équipes inscrites en Ligue des Champions et en Europa Ligue seront ainsi mieux rémunérées.

Un système de distribution a été développé pour la Ligue des champions et la Ligue Europa dans le but de partager les revenus en hausse des compétitions de manière plus uniforme entre les équipes. Les clubs se partageront 2,24 milliards d’euros, avec une progression plus importante qu’auparavant pour les équipes jouant l’Europa Ligue.

L’alternative des clubs

A défaut d’être une compétition rentable financièrement, des clubs tel que l’Olympique Lyonnais s’en sont servi pour faire progresser leur équipe, essentiellement composée de jeunes joueurs en manque d’experience.

L’En Avant Guingamp, pensionnaire de Ligue 1 à petit budget, a effectué un parcours honorable dans la compétition. Les meilleurs joueurs étaient alignés à chaque rencontre européenne contrairement aux clubs italiens qui en profitent souvent pour titulariser une équipe bis.

Les écuries espagnoles, quant à elles, ont toujours joué le jeu lors de cette compétition. Certainement résignées à céder les meilleures places européennes au Real Madrid et au FC Barcelone, clubs  qui font régner leur suprématie sur le football espagnol depuis des décennies.

S’investir dans l’Europa Ligue est donc une bonne alternative pour ses clubs afin de récupérer des surplus financiers. Ces dix dernières années par exemple, les clubs espagnols ont remporté la coupe à six reprises.

L’UEFA tente de remanier la compétition afin de la rendre plus attractive pour les clubs. A partir de cette année, le vainqueur sera qualifié pour l’édition suivante de la Ligue des Champions.

Rudy Mirabel 

A lire les autres articles du dossier :

L’Europa League en 8 dates

La Ligue Europa tournée vers l’Est

Kevin De Bruyne, le loup belge qui affole l’Europe

Écrit par yanrud