La jordanie rend hommage au pilote exécuté par l’Etat islamique

Après la mort du pilote jordanien, Maaz Al-Kassasbeh, la Jordanie lui a rendu hommage. Plusieurs milliers de personnes ont défilé contre Daesh. Le roi Abdallah II et son premier ministre étaient présents aux côté de la famille de la victime.

L’heure est au recueillement en Jordanie après l’assassinat de Maaz Al-Kassasbeh. Le jeune pilote jordanien avait été brulé vif dans une cage en métal par l’Etat islamique. Des milliers de jordaniens ont tenu a défilé dans les rues du pays. A Karak, le village natal du pilote, désormais considéré comme un héros, un chapiteau a été installé pour que tous les habitants puissent se recueillir. Le Roi Abdallah II, qui avait écourté sa visite aux Etats-Unis immédiatement après l’annonce de l’exécution, s’est rendu hier dans la famille du défunt. Lors de la veillée funèbre, Safi al-Kassasbeh, le père du pilote espérait juste une chose : pouvoir retrouver le corps de son fils afin de pouvoir l’enterrer dignement « Je veux vraiment qu’ils nous rendent le corps de mon fils pour que nous puissions au moins l’enterrer, a-t-il déclaré. Nous n’aurions jamais pensé être, nous, victimes de l’organisation de l’Etat. Là, on réalise tous qu’ils sont un danger jusqu’ici, même pour nous. »

Les Nations unies ont également fait part de leur indignation. Dans une déclaration unanime, les 15 pays membres du Conseil de sécurité ont fermement condamné un « acte haineux et lâche qui montre une nouvelle fois la brutalité » de l’Etat islamique.

Julie Gallien

Écrit par alexju