La grippe A fait s’envoler le prix du foie gras

En décembre, période de fêtes, le foie gras est à l’honneur. Cette année cependant, la grippe aviaire est réapparue sur le territoire français, producteur principal de cette denrée.

La recrudescence de la grippe aviaire dans les élevages français soulève de nombreuses questions et fait ressurgir l’inquiétude qui avait frappé le pays au début des années 2000. Cette maladie très médiatisée reste pourtant mal connue du grand public.

Où sont situés les foyers de grippe A en France ?

Les élevages touchés par la maladie sont situés dans quatre régions, toutes en métropole.

Dans le Tarn, 7 élevages sont concernés ce qui représente 45155 oiseaux, soit la majorité des volatiles malades en France. Dans le Gers, 3 élevages, soit 17930 oiseaux, ont été atteints. C’est la seconde région la plus touchée. Dans le Lot-et-Garonne, un seul élevage est mis en quarantaine pour le moment (950 canards touchés). La région des Hautes-Pyrénées, quant à elle, est touchée sur un seul élevage comptant 1000 canards.

Toutefois, la grippe A se transmet aussi aux canards et oiseaux sauvages. Il est malheureusement plus difficile de répertorier les foyers sauvages de la maladie. On dénombre pour l’instant un foyer dans le Pas-de-Calais où un groupe de 20 volatiles malades a été recensé et un autre foyer en Haute-Savoie où la présence d’un unique canard malade a été relevée.

La grippe aviaire, un danger mortel pour l’être humain ?

La grippe aviaire est extrêmement contagieuse entre les oiseaux, toutefois il est très rare quelle soit transmise aux mammifères, l’homme est donc généralement épargné. Jusqu’ici on a recensé moins de 300 cas dans le monde et aucun décès dans les pays fortement industrialisés. Le principal risque lié à cette grippe est que le virus mute au contact de l’être humain et devienne beaucoup plus dangereux. D’après les estimations, si ce scénario se produisait il pourrait provoquer une pandémie causant de 8 millions à plusieurs centaines de millions de morts.

Comment la maladie est-elle revenue en France ?

La maladie est venue soit de Chine soit d’Asie du Sud-Est, où le virus n’a jamais été complètement éradiqué. Les oiseaux sauvages locaux ont attrapé la maladie au contact des oiseaux d’élevage mais la plus grande résistance des premiers leur a permis d’être porteurs sains et de ramener le virus en Europe. Ce sont à présent les oiseaux sauvages français qui, au contact des élevages locaux, attrapent le virus et le transmettent dans d’autres régions.

L’impact sur le foie gras a-t-il été notable ?

La France, qui dispose de 75% de la production mondiale de foie gras, est durement impactée par la recrudescence de grippe aviaire. On enregistre une baisse de 25% de la production cette année, soit 14.000 tonnes contre 19.000 l’an dernier.

Clément Béziat

Écrit par iejpedago