La France, le nouvel eldorado économique pour Cuba

La France accueille pour deux jours Raul Castro. C’est la première visite d’un chef d’Etat Cubain en France depuis 21 ans. Ô combien symbolique, il sera aussi question pour cette escale de partenariats économiques pour les deux pays.

Plus de deux décennies que la France n’avait pas connu ça. C’est dire si la présence de Raul Castro est importante, notamment d’un point de vu symbolique car il est entre autre question de réchauffer les relations entre les deux pays. Lors de la crise de Cuba en 1962, la France avait clairement affirmé son soutien aux Etats-Unis. Treize ans auparavant la France avait soutenu des sanctions diplomatiques prises à l’encontre du petit Etat des caraïbes.

A lire aussi : France-Cuba : « je t’aime moi non plus » en sept dates clés

Cette visite présente de nombreux enjeux économique pour Cuba. Il est notamment question de supprimer la glaciation (embargo partiel) établie par les Américains depuis plusieurs années. Raul Castro a également l’intention de redorer le blason cubain à l’étranger et son image par la même occasion; le pays apparaît encore comme un pays fermé et archaïque. Pour cela le chef d’Etat Cubain a l’intention, selon Challenge, « d’épurer la dette cubaine de 11 millions de dollars », dans le but  » d’établir une coopération économique avec l’Europe. » L’Elysée a d’ailleurs précisé que la France souhaitait devenir le premier « partenaire » politique et économique de Cuba. Il aussi question de signer une douzaine d’accords économiques visant à ressouder les relations entre les deux pays. Il était temps.

 

Nicolas Lecompte-Boinet

 

 

 

 

Écrit par Nicolas Lecompte Boinet