« La France apaisée » de Marine Le Pen

Marine le Pen, la présidente du Rassemblement Bleu Marine (RBM) pose fièrement sur la nouvelle affiche du parti frontiste, dévoilée par TF1 plus tôt que prévue. La technique n’est pas nouvelle et même bien connue en politique : le changement de nom pour un changement d’image.

Sur l’affiche, qui devait officiellement arriver dans les prochains jours, le nouveau slogan du parti est lancé : « La France apaisée ».

Un mois après les élections régionales et seulement 15 mois avant les élections présidentielles, le front national cherche à redorer son image. Début février, les membres du parti se rassembleront pendant deux jours afin de débattre des résultats des élections régionales. Un premier tour impressionnant, avec près de 40% des voix en région Nord-Pas-De-Calais et un scrutin final très décevant pour le parti de Marine Le Pen. Aucunes régions. La stratégie politique et les grandes lignes ne sont pas encore déterminées au sein de « La France apaisée » mais la course aux électeurs est lancée.

Marine Le Pen, elle, n’est pas apaisée. Dans la course à la présidence, beaucoup voit ce changement de nom comme une opération de communication, et pas du tout comme un changement de politique. Marine Le Pen l’assure pourtant elle-même, il s’agit de « rassembler les français de toutes origines ». Ils veulent en finir avec le « vieux FN ». Le Rassemblement Bleu Marine n’a pas réuni autant de monde que pouvait l’espérer les membres frontistes. « La France apaisée » représente la nouvelle incarnation de Marine le Pen.  Dans la courses aux présidentielles de 2017, l’objectif est de dédiaboliser le parti créé en 1972 par Jean Marie le Pen. « Nous devons rassurer sur le changement, déminer les choses fausses mais qui nous collent à la peau », s’est exclamé le numéro deux du parti, Florian Philippot.

 

Adrien Chaix

Écrit par Adrien Chaix