La fragile liberté de la presse

INFOGRAPHIE – La liberté d’expression a toujours été au coeur des débats commençant par l’expression des croyances spirituelles. Elle n’a été codifiée qu’à partir de la loi de 1881, qui a délimité les contours des limites de cette liberté : la diffamation et l’injure.

« Toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait est une injure« , annonce le texte. Deux notions au cœur des polémiques sur les caricatures de Charlie Hebdo. La liberté de la presse a souvent été menacée, et les preuves les plus flagrantes sont les attentats perpétrés contre de grandes rédactions nationales.

La justice et les projets de loi peuvent aussi être des entraves à cette liberté. Un projet de loi sur le renseignement, principalement tourné vers la surveillance électronique sera examiné ce lundi 13 avril à l’Assemblée nationale. L’occasion de revenir sur les évènements qui ont menacé la liberté de la presse en France.

 

Marianne Dosba

Écrit par msd