La folie des pré-soldes

Les pré-soldes deviennent un phénomène multimarque qui attirent les consommateurs. Une promotion hors périodes des soldes devenue une véritable tradition dans les magasins.  Pour les vendeurs, c’est une manière de fidéliser la clientèle et d’attirer des consommateurs réguliers.

-30%, -40%, voire même -50%, les pré-soldes  prennent de l’ampleur depuis 2013. Ventes en magasins, ventes en lignes et même ventes privées ravissent les consommateurs les plus « addict ». Certains appellent cela « une nouvelle génération de soldes » qui s’installe entre le black friday et le début officiel des soldes dans l’ensemble du pays. Dès le lendemain des fêtes de noël, chaque personne reçoit un maximum d’invitations de ventes privées sans avoir pu encore digérer les dépenses de Noël.

 

Etam, Monoprix, Kiabi, Du pareil au même, par exemple. Vêtements pour enfants, pantalons ou bien jeans, tout se vend ou en tout cas tente de se vendre puisque l’avantage des pré-soldes sur les soldes reste les achats sur internet, nul besoin de faire la queue pendant 3h dès le matin c’est pourquoi les magasins perdent leur clientèle au profit des ventes privés. L’année dernière, 40 % des Français qui ont acheté en ventes privées pendant les pré-soldes n’ont rien dépensé pendant les soldes.

 

Le principal problème de cette période de pré-soldes n’est autre que le calendrier. Entre le Black Friday, les fêtes de Noël et le début des « vraies soldes » le 11 janvier prochain, les dépenses sont difficiles. Les pré-soldes sont un phénomène qui marche et qui pourrait nuire à long terme aux soldes.

 

Keawin Henry

Écrit par Keawin Henry