La Finlande expérimente un revenu universel de 560 euros

Depuis le 1er janvier, la Finlande expérimente un revenu de base de 560 euros mensuels, remplaçant les différentes allocations sociales existantes pendant deux ans.

Ce revenu universel ne supprime pas toutes les autres formes d’aides sociales. Les participants continueront de percevoir l’assurance maladie et une allocation logement.

L’idée a déjà été expérimentée dans plusieurs pays depuis trente ans. La Finlande innove car si certains trouvent un emploi, même à temps partiel, cela ne les empêchera pas de toucher le revenu de base, peu importe le salaire perçu.

Jusqu’à fin 2018, la trajectoire des 2.000 chômeurs sera comparée à celle d’un groupe test touchant environ ce même montant en prestations sociales.

L’objectif est de vérifier si le revenu universel motive à trouver un emploi. Dans ce cas, le système d’indemnités actuel, jugé trop complexe et pas suffisamment incitatif pour sortir du chômage, serait alors supprimé, et le revenu universel élargi à toute la population. Le projet était une promesse électorale du Premier ministre centriste Juha Sipilä.

En France, la question du revenu universel ou de base est déjà en débat surtout à gauche.« Ça ne peut pas se faire du jour au lendemain, mais c’est réaliste » déclare Benoit Hamon candidat à la primaire de gauche qui en a fait l’une de ses mesures phares.

Hilal El Aflahi

Écrit par Hilal El Aflahi