Infographies. Serait-ce l’oraison funèbre des soldes en France ?

Les soldes débutent ce mercredi 11 janvier. Pourtant, le rendez-vous hivernal n’a plus autant la cote chez les consommateurs. Les commerces souffrent de la concurrence du e-commerce et de la nouvelle tendance qui consiste à proposer des prix avantageux tout au long de l’année. Détails en infographies.

L’an dernier, le coup d’envoi des soldes d’hiver avait souffert des attentats de Charlie Hebdo qui avait eu lieu le même jour. Après une forte baisse de fréquentation durant les deux premières semaines par rapport à 2014, les choses avaient finalement repris leur cours, sans pour autant combler le manque à gagner du début de la période.

En 2016, les chiffres ont à nouveau baissé. La fréquentation chute en particulier dans les centres villes, chez les petits commerçants, mais parfois même dans les centres commerciaux.

Avant les soldes d’hiver de 2016, Thomas Laurenceau, rédacteur en chef du magazine « 60 millions de consommateurs » avait précisé au micro d’Europe 1 : « que les commerçants comptent sur les soldes pour faire 20% de leur chiffre d’affaires annuel, certains magasins pourraient fermer s’ils n’atteignent pas leur objectif ».

Après les soldes, le bilan était très partagé, surtout pour les commerçants qui n’ont pas été satisfaits par les résultats en Ile-de-France.

E-Commerce, en tête des soldes et promotions

Le seul domaine qui profite encore de l’euphorie des soldes, c’est internet. Les gens continuent à s’afférer sur la Toile, et sont même de plus en plus nombreux à opter pour le web pour leurs achats.

« C’est à la fois pour préparer les soldes, pour faire des e-réservations, c’est-à-dire réserver un article avant d’allé l’essayer et l’acheter en boutique, et pour acheter directement en ligne« , explique Nathalie Laine, responsable de la communication à la Fevad (Fédération du e-commerce et de la Vente à Distance).

Ce nouveau moyen de faire son shopping n’est pas nouveau, bien au contraire. Cela fait au moins 5 ans, que l’on peut étudier une nette augmentation des fréquentations sur les sites de e-commerce, même si le panier moyen hors soldes s’affiche en baisse.

 

Les Français continuent donc à consommer, mais le climat économique a changé. Chacun fait donc attention à son porte-feuille et la façon de consommer est en pleine mutation. Internet prend le pas sur les centres villes, et c’est désormais aux petits commerces de s’adapter à cet outil.

Alix Daguet

Écrit par Alix Daguet