La démographie des médecins inquiète

On entend parfois parler de « déserts médicaux », et ils pourraient bien s’étendre dans les années en venir. Une démographie qui inquiète, particulièrement pour la Basse-Normandie, la Bourgogne, le Centre, Champagne-Ardenne et Picardie, régions particulièrement touchées.

Au 1er janvier, on comptait 222 150 médecins en activité en France, mais leur croissance est  ralentie depuis 2005. Le nombre de médecins généralistes libéraux devrait en effet continuer de diminuer jusqu’en 2025, selon les prévisions actualisées de la Direction de la recherche du ministère des affaires sociales (Drees), publiées vendredi.

Cette carte interactive relate les chiffres de l’ensemble des professionnels médicaux en France, regroupant les établissements publics et privés, ainsi que les centres de santé et les cabinets individuels. 

Autre évolution, celle des sexes. La population est de plus en plus féminisées, et les femmes représentent désormais 43% de l’ensemble des médecins.

En 1990, les femmes étaient nettement moins présente dans la profession :

Les médecins généralistes sont également de plus en plus âgés, ce qui participe au phénomène des désert médicaux. Le pays ne retrouvera un nombre de médecins généralistes comparable à aujourd’hui qu’après 2036.

Écrit par Juliette Hirsch