La culture au point mort ?

Une « cartocrise », mise en ligne sur OpenStreetMap, démontre qu’en France la culture peine à trouver sa place. Au fil des jours, les points ne cessent de s’accumuler.

Alors que la culture est l’un des points forts de notre pays, il semblerait qu’elle soit fortement menacée. Depuis les élections municipales de mars 2014, multiples sont les suppressions de représentations culturelles, festivals annulés, structures fermées… Et le constat ne cesse de s’alourdir. Une triste vérité dénoncée grâce à cette carte interactive titrée “Culture française, tu te meurs”, réalisée par Emeline Jersol, médiatrice culturelle au Boulon (centre national des arts de la rue situé en périphérie de Valenciennes).

Publiée le 23 janvier 2015, la carte comprenait alors 48 points. Le 28 janvier, 71 points. 99 le 29 janvier, et pour finir le 3 février avec 113 points. En seulement onze jours, ce ne sont pas moins de 65 points qui ont été cartographiés. Le secteur de la musique ainsi que celui des arts de rue sont les plus touchés.

Emeline Jersol, explique l’origine de son projet : “L’envie de monter cette carte a augmenté au fur et à mesure des annonces de suppressions et annulations que j’ai pu recueillir dans mon réseau personnel et professionnel. Il n’y a pas eu d’événement déclencheur, c’est la cadence infernale depuis plusieurs mois qui m’a poussée à mettre en carte ce qui n’était alors qu’une impression“

Avec cette initiative d’élaborer ce projet, la médiatrice culturelle souhaite soulever quelques questions, souvent laissées sans réponses : « Le but de cette carte est d’être le point de départ de questionnements multiples: la place de la culture dans la société, les choix politique en matière culturelle… Chacun est à même de l’analyser comme il le souhaite. » Pour elle, la réponse est claire : « Les annulations et suppressions sont des choix politiques. » confie-t-elle.

 

Cyndelina Arnous

Écrit par cms