La croissance française revue à la hausse

Les prévision de croissance pour la zone euro sont à la hausse. Cependant, l’Hexagone resterait à la traîne par rapport à ses voisins européens. 

Enfin un signe encourageant pour la zone Euro. Cette semaine, l’Organisme de Coopération et de Développement Economique (OCDE) a dévoilé ses prévisions de croissance pour les pays de zone Euro et les chiffres sont encourageants. Bien que cela ne constitue pas un signe de sortie de crise imminent, ces chiffres donnent une idée plus claire de la conjoncture économique actuelle.

Dans son rapport, l’OCDE revoit à la hausse ses estimations de croissance française pour 2015. Celle-ci est désormais estimée à 1,1% alors qu’elle n’était estimée qu’à 0,8% en novembre, soit un chiffre en hausse de 0,3 points. L’OCDE est encore plus optimiste pour 2016, selon l’organisme d’études économiques l’année prochaine la croissance française pourrait atteindre les 1,7%.

Néanmoins, sur les deux années à venir, les prévisions de la croissance française restent inférieures à celles de la zone euro. Pour l’ensemble des 27, l’OCDE prévoit ainsi une croissance de 1,4% pour 2015 et de 2% pour 2016. Ce qui signifierait que la France ne ferait pas partie des « pays porteurs » de la zone euro.

Dans l’Hexagone, plusieurs facteurs expliqueraient ce lent redémarrage. Le principal est évidemment le système social français. La sécurité sociale, les charges des entreprises sont autant de raisons qui expliquent le ralentissement de l’activité économique et la timidité des entreprises françaises. L’ensemble de ces mesures ont permis d’amortir l’impact de la crise de 2008 mais semblent aujourd’hui freiner la reprise. L’état a pris conscience du problème et entend inverser la tendance.

Autant dire que le printemps économique français n’est pas pour tout de suite.

Écrit par lucaspaul