La contestation agricole se poursuit

Les agriculteurs ont repris, lundi 25 janvier, leurs mouvements de protestation dans les régions de l’Ouest. Tout comme en juillet 2015, ils manifestent leur mécontentement en bloquant les axes routiers en Poitou-Charentes, Bretagne et Loire-Atlantique.

Ils avaient promis un « jeudi noir » et ont tenu leur promesse. Ce matin, les agriculteurs ont maintenu les barrages qu’ils avaient construit la veille. Ces derniers sont présents sur les principaux axes routiers nationaux des régions de l’Ouest.

Le Centre régional d’information et de coordination routières fait état de six barrages. La RN 12, reliant Rennes et Quimper ainsi que plusieurs routes départementales des environs de Nozay et Laval sont impactées.

http://twitter.com/atlantico_fr/status/691696410606043139/photo/1

Plusieurs manifestations, incluant des défilés de tracteurs, avaient débutées lundi 25 janvier, notamment à La Rochelle (Charente Maritime). Dans la nuit de mercredi à jeudi, des incidents ont eu lieu à Quimper. Des agriculteurs se sont confrontés aux forces de l’ordre, France TV avance le nombre de 150 manifestants. Au cours de cette soirée mouvementée, des feux de paille et de poubelle ont été allumés en face de la préfecture du Finistère. Pour l’instant il n’a pas été indiqué que des poursuites auraient lieu.

A lire aussi : Pourquoi les agriculteurs sont ils en colère ?

Les syndicats agricoles souhaitent que les distributeurs s’engagent à reverser « un prix équitable aux producteurs ». La question sera sûrement traitée lors du conseil des ministres ce mercredi, par Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture.

 Maxence Bernaud

Écrit par Maxence Bernaud