Affaire du vol de Cocaine au « 36 »: Christophe Rocancourt soupçonné

Christophe Rocancourt, surnommé l’ « escroc des stars » pour avoir arnaqué des vedettes dans les années 1990, est de nouveau dans le collimateur de la justice. Les enquêteurs, sur le vol de 52kg de cocaïne survenu en juillet dernier au 36 quai des Orfèvres, le soupçonne d’avoir récupérer une somme d’argent depuis sa cellule. 

 S’il y avait un prix du meilleur escroc, Christophe Rocancourt l’aurait sans doute perdu plus d’un fois. Car un bon escroc, aussi bon soit-il, ne se fait jamais attraper dirait-on. Actuellement détenu pour corruption à la prison de Fleury-Mérogis, Rocancourt a de nouveau été mise en examen ce vendredi 6 février dans un dossier sensiblement plus sulfureux : le vol de 52 kg cocaïne juillet dernier au siège emblématique des forces de l’ordre, le 36 quai des Orfèvres. Il est soupçonné de blanchiment et de complicité de recel.

Un policier ripoux et un célèbre escroc

Principal suspect dans l’affaire, le policier de la brigade des stupéfiants soupçonné d’être l’auteur du vol : Jonathan G., incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis depuis le 6 Aout dernier. Christophe Rocancourt est lui aussi incarcérer quelque mois plus tard, d’abord dans le cadre d’une affaire de corruption de titre de séjour.

« Y’a 250 K à aller chercher »

Même si les liens entre les deux hommes ne sont pas encore avérés, il semblerait qu’ensemble, ils auraient réussi à réaliser des transactions d’importantes sommes d’argent avec comme intermédiaires, leurs proches. Christophe Rocancourt aurait ainsi demandé à Yossef I. de se mettre en relation avec un certain « Marius » pour récupérer un somme qui lui était due. Et le fameux « Marius » s’appellerait Donovan : petit frère de Jonathan G. qui n’est autre que le policier de la brigade des stupéfiants au 36 quai des Orfèvres. Ce dernier aurait parallèlement demandé à son petit-frère Donovan, de remettre une certaine somme (il s’agirait de plus de 200 000) à Yossuf I., déjà en relation avec Christophe Rocancourt. Yossuf I. rend ensuite visite à ce dernier. Voici un extrait de la conversation selon le journal Le monde: 

Christophe Rocancourt: « Parle moins fort. » Yossef I. : « T’as dit quoi ? » « Dès que je sors, y a 250 k à aller chercher », dit Rocancourt.

Lors de sa mise en examen, Christophe Rocancourt a assuré que ces « 250K » faisait référence à des « calories journaliers » car le célèbre escroc aurait « maigri ».

 

Rokia Dosso

 

 

Écrit par rokiamarie