Katherine Langford, l’incarnation de la lutte contre le harcèlement

CEUX QUI VONT MARQUER 2018. Du haut de ses 21 ans, Katherine Langford est l’étoile montante d’Hollywood. La jeune actrice a décidé de s’investir pour défendre de nombreuses causes.  

« J’étais à un dîner à Los Angeles, une fille est venue me voir et elle m’a dit ‘je ne veux pas vous embêter, mais votre série a beaucoup aidé ma soeur’. C’est lors de moments comme ceux-là, que je me dis : c’est pour ça que je fais ce métier. »

Katherine Langford, actrice au visage rond, a conscience de son influence sur les jeunes, mais cherche avant tout à garder les pieds sur terre. Et aussi à montrer la voie à sa petite soeur, Joséphine, elle aussi actrice. Katherine Langford est passée d’inconnue à nominée aux Golden Globes, le 7 janvier prochain. Une nomination, qui en étonne plus d’un, comme Pierre Langlais, le monsieur séries de Télérama : « Sa présence est une surprise. On ne sait jamais comment les votes peuvent tourner, mais elle a en face d’elle deux immenses actrices, Maggie Gyllenhaal [The Deuce] et Elisabeth Moss [The Handmaid’s Tale]. »

Katherine Langford, originaire de Perth dans le sud-ouest de l’Australie, n’imaginait pas rencontrer une telle notoriété. Révélée dans la série 13 Reasons Why, produite par la chanteuse Selena Gomez, l’interprète d’Hannah Baker a vu son nombre de followers sur le réseau social Instagram culminer à 8 millions d’abonnés.

Elle a décidé, avant le lancement de la série 13 Reasons Why, de rendre public son compte Instagram. Ce qu’elle explique au magazine américain Seventeen : « Avant le show j’étais en privé, mais j’ai décidé de rendre mon compte public car je voulais être accessible aux personnes qui se sentiraient connectées à l’histoire d’Hannah”, son personnage, qui se suicide après avoir été longuement harcelée par ses camarades de classe.

Du lycée aux plateaux d’Hollywood

Au lycée, Katherine Langford fait partie de l’équipe de natation, qu’elle pratique à un niveau national, et s’intéresse autant à la politique qu’à la médecine. Elle se destine alors à devenir médecin, comme ses parents Elisabeth et Stephen Langford. Fan de Lady Gaga, c’est lors d’un de ses concerts, à l’âge de 16 ans, qu’elle décide de se consacrer à la musique.

En 2013, elle crée une chaîne YouTube où elle chante des chansons mélancoliques sur sa vie d’adolescente. Deux ans plus tard, Katherine Langford devient pensionnaire de l’Institut national d’art dramatique de Sydney, et joue dans plusieurs comédies musicales comme « Evita » et « Godspell. »

L’actrice australienne se révèle aussi très engagée. Elle milite pour la cause LGBTQ, le mariage homosexuel et la prévention du suicide chez les adolescents.

Dramatiquement talentueuse

Elle a décroché le rôle d’Hannah Baker depuis la maison familiale en Australie, par Skype. Comme l’explique le créateur de la série Brian Yorkey, au magazine américain Variety : “Le casting pour trouver Hannah était très compliqué. Nous avions besoin d’une personne qui allait apporter une certaine lumière au personnage. Et nous l’avons trouvé chez Katherine Langford.”

Image associée

Pour Pierre Langlais de Télérama, Katherine Langford incarne son personnage à la perfection : “Elle a ce qu’il faut d’innocence, de douceur dans son regard pour qu’on s’attache rapidement au personnage. Elle ressemble à ces rôles de filles discrètes mais immédiatement aimable. Celles qui semblent proches de nous, les ‘girls next door.’

La série a été vivement critiquée pour avoir montré des scènes très graphiques de viols et de suicide. L’actrice n’est pas indifférente à ces maux, comme elle l’explique au magazine satirique américain Flaunt Magazine : « En tant que jeune adulte jouant une jeune adulte, je connais les problèmes qu’ils rencontrent. Cela m’a donné envie de raconter cette histoire avec le plus de vérité et d’authenticité, pour leur rendre justice.« 

Sophie Rosemont, journaliste à Paris-Match et Rolling Stone, renchérit : « Avec des acteurs comme Katherine Langford, une jolie jeune femme dont l’âge est proche de ceux qui regardent la série, les adolescents s’identifient très fortement au personnage.« 

On la retrouvera sur les écrans français pour la deuxième saison de 13 Reasons Why, mais aussi le 16 mars prochain dans Love.Simon, une comédie dramatique américaine réalisée par Greg Berlanti.

Sixtine Jacquemin et Mélissa Chatel-Karras

Écrit par Mélissa Chatel

Laisser un commentaire