Jungle de Calais : l’Etat accusé « d’atteinte grave aux droits fondamentaux »

La contrôleure des prisons a publié ce mercredi 2 décembre un rapport qui dénonce la traite des migrants de la « jungle » de Calais. Selon elle, l’Etat fait une utilisation détournée des centres de rétention administrative, dans le seul but de désengorger la ville. Les procédures administratives collectives et stéréotypées porteraient atteinte aux droits des étrangers. Le gouvernement se défend de ses accusations. Explications.

Tina Duarte-Monteiro & Sofia De Sa Pereira

Écrit par Sofia Desapereira