Julien Courbet condamné à 6.000 euros d’amende

L’ancien animateur de TF1 a été condamné à la suite d’une diffusion d’un témoignage en caméra cachée dans l’émission « Sans aucun doute ».

Julien Courbet à été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Caen à verser 6.000 euros pour atteinte à la vie privée dans le cadre de son ancienne émission Sans aucun doute. Patrick Le Lay, ancien PDG de TF1 à, quant à lui, écopé de 3.000 euros d’amende.

Les faits remontent à plus de 10 ans. En 2006, l’émission avait diffusé les images et paroles de la belle-mère d’un homme qui cherchait à récupérer sa fille dont il avait la garde.
Grâce à une caméra cachée, ce dernier avait filmé sa belle-mère alors qu’il se rendait à son domicile. Elle avait également été enregistrée par téléphone, d’après elle à son insu, par une journaliste de l’émission. Elle avait été reconnue par des collègues et des proches malgré le floutage de son visage.

 

Le père de famille a écopé d’une amende de 1.000 euros avec sursis pour « atteinte à l’intimité de la vie privée par captation ou transmission des paroles d’une personne » et « atteinte à l’intimité de la vie privée par fixation ou transmission de l’image d’une personne ». La journaliste de l’émission qui était poursuivie pour complicité a été condamnée à 1.500 euros d’amende.
L’animateur a lui été condamné pour « complicité d’atteinte à l’intimité de la vie privée par captation ou transmission des paroles d’une personne » et « complicité d’atteinte à l’intimité de la vie privée par fixation ou transmission de l’image d’une personne ». Patrick Le Lay, lui, pour « utilisation d’un document ou enregistrement obtenu par atteinte à la vie privée ».

 

Kevin Hiot

Écrit par iejpedago