JO : dernière ligne droite pour Paris

C’est aujourd’hui, vendredi 3 février, que les responsables de la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques d’été de 2024 vont remettre la troisième et dernière partie de leur dossier au Comité International Olympique (CIO). Où en est la capitale dans sa candidature ? IEJ News répond à toutes vos questions.

  • Que va-t-il se passer aujourd’hui ?

Cette journée sera importante pour la candidature de Paris aux JO 2024. Tout comme ses concurrents Los Angeles et Budapest, la capitale française va devoir remettre au Comité International Olympique (CIO) la troisième partie de son dossier de candidature. Le premier dossier avait pour thème « Vision, concept des Jeux et stratégie », et il a été rendu le 17 février 2016. Le second avait été déposé le 7 octobre 2016 et avait pour thème « Gouvernance, aspects juridiques et financement des sites ». Ce dernier aspect des candidatures concernera la « livraison des Jeux, expérience et héritage en termes de sites olympiques ». Un grand moment donc pour les organisateurs de Paris 2024 qui dévoileront leur slogan de campagne internationale vers 18h et en anglais s’il vous plaît ! C’est qu’ils voient grand ces Français…

  • A combien s’élève le budget prévu par Paris ?

Comptez plus de 3 milliards d’euros pour l’organisation de l’événement. Ajoutez à cela 3 milliards d’euros pour financer les équipements et les infrastructures. Et enfin, 60 millions d’euros seront consacrés au projet de candidature de la capitale. On en arrive donc rapidement à un montant avoisinant les 6,6 milliards d’euros

  • Que reste-t-il à bâtir ?

Si la France a l’avantage de posséder déjà un bon nombre d’infrastructures, il reste tout de même trois sites majeurs à construire, notamment le village olympique qui, selon le co-président de Paris 2014, sera situé dans une ancienne zone industrielle à dépolluer. Mais il faut également prévoir la construction d’une piscine située à coté du Stade de France et destinée aux épreuves de natation. Pour finir, un centre des médias devra aussi sortir de terre.

  • Quelles seront les conséquences économiques ?

Selon une étude du Centre de droit et d’économie du sport (CDES) de Limoges, les bénéfices seraient estimés entre 5,3 et 10,7 milliards d’euros pour la région Île-de-France. On parle également de la création de 120.000 à 250.000 emplois.

  • Et la prochaine étape ?

Après la remise du dernier dossier de candidature, chaque ville postulante sera autorisée à mener sa campagne en dehors des frontières. En avril, la commission d’évaluation du CIO viendra visiter la capitale française. En juillet, elle publiera son rapport qui pourra être suivi d’un droit de réponse. Toujours en juillet, le Comité d’organisation de chaque candidat passera un oral à huis clos au siège du CIO à Lausanne. Et enfin, la grande annonce du vainqueur se déroulera le 13 septembre à Lima (Pérou), lors de la 130eme session du CIO. 

 

Marion Planque

Écrit par iejpedago