JO 2024 à Paris : « Nous voulons un référendum »

Coprésident du groupe des élus écologistes de Paris, David Belliard n’est pas très favorable à la candidature de Paris pour les Jeux olympiques 2024. À quelques semaines du verdict, le conseiller EELV de Paris livre ses idées sur le sujet.

David Belliard, conseiller EELV, opposé à la candidature de Paris pour les JO 2024

David Belliard, conseiller EELV, opposé à la candidature de Paris pour les JO 2024 Crédit : Mairie de Paris / Henri Ganat

Pourquoi êtes vous hostile à cette candidature ?

On constate qu’il y a une sorte de passage en force. Anne Hidalgo avait promis une concertation avec les Parisiens et les Franciliens sur une éventuelle candidature de Paris aux JO de 2024. Promesse non tenue. Et puis Paris se porte aussi candidate à l’organisation de l’exposition universelle en 2025. Deux événements importants et surtout très coûteux financièrement. La maire de Paris doit faire un choix entre les JO, l’exposition universelle, ou alors aucun des deux.

À Londres comme à Athènes, le budget initial a doublé, voire triplé. Pensez-vous qu’il se passera la même chose à Paris ?

Il y a une sous-évaluation du coût de l’organisation de ces Jeux. Il suffit de regarder ce qu’il s’est passé à Londres, où le budget a complètement explosé et a été multiplié par deux. C’est cette éventuelle dérive financière qui nous interpelle. D’autant plus qu’elle pourrait avoir un impact direct sur les Parisiens, mais aussi sur tous les Français puisque, il est bon de le rappeler, une part de cet argent vient de l’État.

L’organisation d’un événement comme les JO peut-il être vecteur d’une retombée économique conséquente ?

Il y a toujours des retombées économiques quand on organise un événement comme les JO. Il faut surtout  savoir si la balance économique sera positive ou pas. Il n’y a pas qu’une lecture financière à avoir sur les Jeux, il faut aussi se demander si, à la fin de l’événement, les infrastructures mises en place seront toujours disponibles et utilisables. C’est ce qu’il s’est passé à Athènes, où le gouvernement grec s’est retrouvé avec des complexes sportifs disproportionnées et trop chers à entretenir.

Selon vous, les Parisiens ont-ils leur mot à dire à propos de cette candidature ?

Bien évidemment ! C’est un projet lourd et faramineux qui devrait avoir un impact sur le quotidien des Parisiens, donc il me semble normal de sonder leurs avis. C’est pour cela qu’on demandera au Conseil de Paris un référendum francilien pour savoir si les concernés ont envie ou non d’accueillir ces Jeux olympiques en 2024, dans leur ville.

Si vous souhaitez écouter l’ensemble de l’interview, cliquez sur le lien.

 Par Thomas Cahot

Écrit par rtf