JO 2024 : «Le problème, c’est la rentabilité»

Pierre Rondeau est économiste du sport. Comme d’autres experts, il n’est pas convaincu des bénéfices qu’apporteraient des Jeux olympiques à la France. Selon lui, l’idée que cela relance l’économie est un trompe l’oeil.

Pierre Rondeau pense qu'il faut voir sur le long terme (Photo: LinkedIn/Pierre Rondeau)

Pierre Rondeau pense qu’il faut voir sur le long terme (Photo: LinkedIn/Pierre Rondeau)

Pourquoi tant d’économistes s’accordent à dire que les Jeux olympiques ne sont pas rentables pour le pays hôte?

Parce qu’en réfléchissant à long terme ce n’est pas forcément malin. Les bénéfices sont certains, mais restent dans le privé, alors que les dépenses, elles, sont publiques. Si les contribuables parisiens doivent payer un impôt supplémentaire pour financer la construction d’un village olympique, un bénéficiaire privé en profitera, pour la simple raison que le stade sera utilisé par un club de sport.

Le tourisme gagnera t-il en notoriété ?

Absolument pas ! Nous allons attirer les amateurs sportifs et parallèlement faire fuir ceux qui ne sont pas intéressés par l’événement. Les JO de Londres en 2012 en sont la preuve. Les prix ont augmenté, mais en terme de volume, le boum touristique n’a pas eu lieu.

Les infrastructures sont-elles si chères qu’on le prétend ?

Un stade dont la durée de vie est de 50 ans ne coûte pas si cher. Le véritable problème se pose lorsque l’on aborde la question de la rentabilité. Les hôtels apportent beaucoup d’argent, mais pas les stades. Les bénéfices arrivent alors sur le long terme et restent relativement faibles.

Y a-t-il un moyen rendre ces JO rentables ?

C’est un défi complexe. L’expérience parle d’elle même. Les événements sportifs apportent de la joie et de l’espérance à un pays mais c’est éphémère. La coupe du monde 2010 a laissé l’Afrique du Sud surendettée avec des stades dont elle n’a que faire. Pour que cela marche réellement, il faudrait penser des plans de développement viables à long terme.

Propos recueillis par Agnès Lahcene

Écrit par rtf