Jean-Yves Le Drian tacle Bachar el-Assad, celui qui « a massacré son peuple »

Bachar el-Assad avait déclaré « les Français ont les mains tachées du sang des syriens« . Ce lundi soir, le chef de la diplomatie française lui a durement répondu. 

L’échange est musclé et les relations tendues. Le président syrien Bachar el-Assad a d’abord accusé la France d’être « le porte-étendard du soutien au terrorisme dès les premiers jours (du conflit) », faisant notamment référence au soutien apporté par la France aux rebelles syriens, en guerre contre lui.

La réponse du ministre français des Affaires étrangères ne s’est pas fait attendre : « Quand on a été le premier à libérer de prison les djihadistes de Daech, on ne donne pas de leçon. (…) Quand on a passé son temps à massacrer son peuple, on a généralement un peu plus de discrétion », a répondu Jean-Yves Le Drian, actuellement en visite à Washington.

Le dirigeant français a ajouté : « La France a été dès le départ dans l’action de la coalition contre Daech, et qu’aujourd’hui c’est la coalition qui a permis la victoire. Mais Daech n’a pas encore complètement perdu la guerre, donc il faut continuer le combat. »

Dimanche soir, le président Emmanuel Macron a estimé qu’il fallait « parler » à Bachar el-Assad tout en assurant qu’il devra quand même « répondre de ses crimes ».

Maxime Vautrelle

Écrit par Maxime Vautrelle

Laisser un commentaire