Jacques Rivette en 5 films

Figure emblématique du mouvement de la Nouvelle Vague, Jacques Rivette est décédé vendredi 29 janvier à 87 ans. Focus sur un cinéaste dit « de l’intime » à travers 5 films emblématiques. 

Jacques Rivette a d’abord été journaliste pour l’éphémère Gazette du Cinéma avec Erich Rohmer en 1950. Trois ans plus tard, il signe son premier article dans les prestigieux Cahiers du cinéma. En 1963, il en deviendra le rédacteur en chef jusqu’en 1965. Mais la collaboration avec le journal ne s’arrêtera définitivement qu’en 1969.

Lire aussi : Mort de Jacques Rivette, le mystérieux de la bande sur Le Monde

Sa première réalisation en tant que cinéaste date de 1956. Il réalise un court métrage de 20 minutes intitulé Le Coup du Berger qui connaitra un succès mondial. C’est également ce court métrage qui amènera François Truffaut – autre grande figure de la Nouvelle Vague – à la réalisation avec Les Mistons.

Son premier long métrage date de 1958 : Paris nous Appartient. N’ayant pas les moyens nécessaires pour financer la fin du tournage, le film ne pourra sortir que 3 ans plus tard grâce à l’aide de François Truffaut et Claude Chabrol. Malheureusement, ce premier essai demeurera un échec commercial.

Loin d’être abattu, Rivette remettra le couvert avec son second long métrage en 1966. Il adaptera le roman de Diderot,  Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot. Il fera encore une fois face à des problèmes puisque ce troisième film sera pendant un temps sujet à la censure. Ce n’est qu’un an plus tard qu’il sera diffusé dans les salles de cinéma.

En 1971, le cinéaste réalisera l’un des plus long film du monde. Out 1 : Noli Me Tangere est diffusé deux fois au Havre les 9 et 10 septembre de la même année. Il ne trouvera pas de distributeur du fait de sa durée de 12h30. Il réalisera alors une version plus courte destinée à un plus large visionnage.

Après avoir consacré en 1966 un documentaire sur le cinéaste Jean Renoir, Jacques Rivette réalise en 2000 Va Savoir, librement inspiré du Carrosse d’Or. Grand succès pour le réalisateur puisque ce film rassemblera plus de 500 000 entrées en Europe dont plus de 300 000 en France.

 

Kevin Hiot

Écrit par Kevin Hiot