Israël bombarde des positions du Hamas

Israël a procédé ce lundi à des frappes contre des positions du Hamas en Palestine. Ces bombardements font suite à des tirs de roquettes survenus dimanche depuis Gaza. 

Ce lundi, l’armée de l’air israélienne a procédé à de nombreux bombardements à l’encontre des positions du Hamas, situées au nord de la bande de Gaza (Palestine). Ces attaques font suite aux tirs de roquettes enregistrées ces dernières semaines et plus récemment dans la nuit de dimanche à lundi, contre Israël. « En réponse aux roquettes tirées en direction du sud d’Israël, les forces aériennes d’Israël ont visé un camp d’entrainement du Hamas dans le nord de la bande de Gaza », a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué. Depuis 2007, le Hamas contrôlait la territoire.

Les tirs orchestrés depuis la bande de Gaza n’ont fait état d’aucune victime, malgré les lancées de roquettes sur une habitation. Qu’à cela ne tienne, l’armée israélienne semble vouloir renvoyer la pareille :

 

Des conflits territoriaux qui n’en finissent pas et qui se multiplient, peu après la déclaration du président Donald Trump, reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël. Suite à cela, des émeutes ont éclatées dans plusieurs zones de Cisjordanie, de Jérusalem ainsi que de Gaza : Bethléem, Qalqilya, Jénine et Ramallah ont vu leur quartier être le témoin d’attaques sans précédent. Pas moins de vingt palestiniens blessés par balle ont été recensé à travers la Cisjordanie et Gaza. Pour autant, les palestiniens en colère n’ont pas hésité à affronter des soldats israéliens à jets de pierres et tirs de projectiles anti-émeutes. Par ailleurs, la photo à l’effigie du président américain a été brûlée. 

L’ONU, elle, réfléchit à un moyen de contrer la décision de Donald Trump.

Fiona Henneman

Écrit par IEJ3A