Irak: l’armée entre dans Tikrit face à Daech

L’armée irakienne est parvenue mercredi à entrer dans la ville de Tikrit, jusqu’alors possession de l’Etat islamique. Une victoire portée par le soutien de l’Iran.

L’offensive contre l’Etat islamique commence à payer. Mercredi, les troupes irakiennes ont réussi à entrer dans cette ville du nord-est de l’Irak, et ont repris le quartier de Qadisiyah aux mains des combattants de Daech. L’opération de l’armée irakienne, aidée de l’Iran, avait été lancée il y a dix jours pour libérer la ville, tombée sous le joug des islamistes en juin 2014.

A lire aussi : Daech s’étend en Libye

Cette percée s’accompagne de la reprise totale de la ville d’al-Alam, située un peu plus au nord.
La suite des opérations s’annonce toutefois plus délicate pour les dizaines de milliers d’hommes mobilisés. « Nous n’avons pas face à nous des combattants au sol, mais un terrain piégé et des snipers », a déclaré un haut gradé de l’armée irakienne, sous couvert de l’anonymat.

L’Etat islamique tente, quant à lui, d’ouvrir de nouveaux fronts près de Bagdad et dans la ville de Ras-al-Ain, au nord de la Syrie.

 Solène Collas

A voir : L’entrée de l’armée irakienne dans Tikrit

Écrit par Solène Collas