Il n’y aura pas de « rue Steve Jobs » à Paris

Les fans d’Apple n’auront pas de rue au nom de leur héros. Cela avait été voté, mais le Conseil de Paris n’a finalement pas conservé l’appellation « rue Steve Jobs » pour le projet de la future Halle Freyssinet dans le XIIIe arrondissement de la capitale.

La nouvelle avait fait grincer quelques dents. Début décembre, Jérôme Coumet, le maire (PS) du XIIIe arrondissement de Paris, a soumis le nom du regretté cofondateur d’Apple pour baptiser l’une des voies du futur incubateur de start-up de Xaviel Niel. Projet qui devrait voir le jour en 2017 sur l’ancienne Halle Freyssinet. Finalement, le Conseil de Paris a écarté cette suggestion, qui « ne fait pas l’unanimité et au nom d’une tradition de compromis« , comme l’a justifié Bruno Julliard, premier adjoint de la maire PS de Paris, Anne Hidalgo.

Rappelons que les élus communistes et écologistes étaient montés au créneau, pointant du doigt la politique « d’optimisation fiscale » de la firme à la pomme : « Les sous-traitants chinois d’Apple sont connus pour abuser de salaires insuffisants et d’heures supplémentaires forcées. Mais Steve Jobs est aussi dans les pratiques d’optimisation fiscale illégale massives« .

En définitive, la sélection finale a retenu les noms Alan Turing, Ada Lovelace, Grace Murray Hopper, Betty Holberton, Karen Sparck Jones et Eugène Freyssinet pour baptiser les futures rues de ce projet cofinancé par le chef d’entreprise Xavier Niel.

Tom Lansard

 

Écrit par iejpedago