Hortefeux visé par une enquête pour « détournement de biens publics »

L’ancien ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy est soupçonné de détournement de biens publics. Une enquête a été ouverte par la police judiciaire. 

Un politique de plus dans l’œil du cyclone judiciaire. Brice Hortefeux est visé par une enquête pour « détournement de biens publics par une personne dépositaire de l’autorité publique » selon des sources judiciaires rapportées mardi 19 décembre par France Info et TF1/LCI.

En raison de son ancienne fonction de ministre de l’Intérieur qu’il a occupée de 2009 à 2011, il bénéficie à vie d’une voiture avec chauffeur et d’un policier membre de la sous-direction de la protection. Il aurait fait profiter de cet avantage des membres de sa famille, ce qui est interdit.

Selon TF1, le vice-président de la région Auvergne Rhône-Alpes aurait eu « une fâcheuse tendance à confondre les fonctionnaires pour des chauffeurs privés, en leur demandant par exemple de transporter des membres de sa famille, notamment ses enfants ». La protection des personnalités de l’Etat ne s’appliquent qu’aux VIP mais pas à leurs proches.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un membre de la famille Hortefeux est inquiété par la justice. Le mois dernier, le domicile de sa femme avait été perquisitionné.

Brice Hortefeux rapidement interrogé

L’enquête a été ouverte en novembre à la suite d’une plainte de l’association anticorruption Anticor. La Brigade de répression de la délinquance économique de la police judiciaire parisienne en est en charge. Elle devra déterminer si Brice Hortefeux, député européen, a eu recours ou non à des fonctionnaires du Service de la protection pour des déplacements privés.

La police judiciaire cherche à savoir combien ces voyages privés ont coûté aux finances publiques. Brice Hortefeux pourrait ainsi être rapidement interrogé par la BRDE.

Arnaud Neuveux

Écrit par IEJ3A