Hongrie : sanctionnée par l’Union Européenne pour sa politique anti-migrants ?

Construction d’un mur à la frontière avec la Serbie en septembre, durcissement des modalités de demande d’asile, le gouvernement Hongrois essaye clairement de contrer l’afflux de migrants. Ces mesures font polémique à l’heure où l’Europe connaît la plus sérieuse crise migratoire depuis la seconde guerre mondiale.

21076290500_4ebb2cc8e4_z

Chaque jour ils sont des milliers à tenter de rentrer dans l’union européenne.

En septembre dernier, alors que l’afflux de migrants atteint son paroxysme la Hongrie est le premier pays à lancer la construction d’un mur pour empêcher tout transit par son territoire. Quelques semaines plus tard le gouvernement met en place une législation permettant de condamner jusqu’à 3 ans de prison ferme toute personne franchissant la frontière illégalement. C’est évident la Hongrie est hostile à ce flux migratoire et fait tout pour le rejeter hors de ses frontières.

L’union européenne voit d’un mauvais oeil la position Hongroise sur ce problème. Après plusieurs avertissements l’UE semble décidée à sévir.

Hier, la commission européenne a annoncé l’ouverture d’une procédure d’infraction à l’encontre de la Hongrie. En cause, les mesures de droits d’asile, édictées par le gouvernement de Viktor Orban, qui bafoueraient la législation européenne. Bruxelles a commencé par envoyer une lettre de mise en demeure, c’est la première étape de la procédure de sanction.

Le président Hongrois Viktor Orban dénonce une revanche basée sur des motivations politiques.

La commission européenne a également entamé d’autres procédures  de sanctions à l’encontre de Malte, la Croatie, l’Italie et la Croatie mais pour des motifs moins graves.

Retrouvez également : http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/12/10/accueil-des-refugies-bruxelles-sermonne-budapest_4829301_3214.html

Écrit par Jeffreybevilacqua