Hong-Kong : les droits des homosexuels révélateurs d’une société divisée

Des milliers de personnes ont soutenu la cause homosexuelle lors de la Gay Pride de Hong Kong. Mais l‘Eglise catholique met un holà : non à la discrimination des individus, mais oui à la défense de la famille traditionnelle. 

A Hong Kong, la question de l’homosexualité soulève d’intenses débats sur la société coincée entre deux chaises. La Gay Pride a vu défiler près de 10.000 personnes revendiquant une égalité des droits (dont le mariage homosexuel). De son côté, l’Eglise catholique est montée au créneau pour appeler à la défense de la famille traditionnelle.

Des débats révélateurs de cette société hong kongaise toujours partagée entre le conservatisme,  la rigueur et  l’austérité à la chinoise, et le libéralisme occidental inculqué par les colons britanniques. La capacité remarquable de Hong Kong à allier ces deux héritages peut parfois rencontrer des blocages.

La jeunesse de Hong Kong s’est battue pour la démocratie il y a tout juste un an de cela. Pourtant, aujourd’hui rien n’a bougé. Parce que les élites dirigeantes de ce petit Etat ont préféré respecter les traditions.

Hong Kong est reconnue comme une vitrine sur le monde pour la Chine. Elle accueille chaque année des milliers d’expatriés venus pour affaires. Mais lorsqu’il s’agit d’ouvrir ses portes aux immigrants chinois, les esprits sont réticents.

Hong Kong entrouvre doucement ses portes sur le monde extérieur, mais la Chine la retient d’entreprendre plus loin.

Camille Evangelista

Écrit par agc