Hommes-femmes : l’inégalité se creuse

A l’approche de la Journée de la Femme, dimanche prochain, une étude de l’Apec dévoilée aujourd’hui révèle de nouvelles différences salariales chez les cadres selon le sexe.

 

8,5%. C’est la différence de salaires annuel en 2013, brut et fixe, qui existe en défaveur des femmes. L’Association pour l’emploi des cadres (Apec) pointe du doigt ces inégalités qui perdurent. Réalisée auprès de 14 000 cadres, le sondage met en lumière les différences hommes-femmes.

A lire : Hommes-femmes, l’inégalité salariale perdure

L’écart le plus faible concerne les moins de 30 ans (4,7%) alors que le plus élevé se trouve chez les plus de 50 ans (12,5%).

Les différences augmenteraient donc progressivement avec l’âge. Quant à l’analyse des salaires bruts annuels fixes des cadres, l’écart s’élève à 18,6%. Cela s’expliquerait par le fait que les femmes cadres seraient en moyenne plus jeunes que leurs collègues masculins, et donc moins expérimentées. Par conséquent, elles seraient moins bien payées.

A lire : Les inégalités entre les hommes et les femmes en France

Mais les écarts ne se creusent pas seulement selon l’âge. Evidemment, ils touchent aussi les fonctions. La différence de salaire va de 14,1% en direction d’entreprise alors qu’il atteint 6,2% en communication et 5,5% en informatique, soit trois fois moins.

A lire : Salaires des cadres : les inégalités hommes-femmes progressent avec l’âge

Et le féminisme n’y change rien. Malgré le fait que les femmes représentent 36% des cadres, l’étude précise que leur salaire fixe moyen atteint, en brut annuel, 45,520 euros, soit 8,400 de moins que les hommes.

 

Julie Breon

Écrit par julea