Hommage national : qu’est-ce que le drapeau français ?

Ce vendredi 27 novembre, à partir de 10h30, se tient un hommage national aux victimes des attentats du 13 novembre à l’Hôtel national des Invalides à Paris en présence de François Hollande. Le gouvernement a d’ailleurs invité les français à « pavoiser » leur habitation du drapeau français. L’occasion de revenir sur l’origine de l’étendard.

Pourquoi bleu-blanc-rouge ? 

Le drapeau français trouve son origine en 1789, lors de la Révolution et a été adopté en 1794. Ce n’est qu’avec la Cinquième République, en 1958, que la Constitution instaure le drapeau français comme emblème national. La légende, rapportée par l’Elysée, affirme que c’est le peintre Louis David qui aurait imaginé les couleurs.

  • BLEU : Couleur de la ville de Paris
  • BLANC : Couleur associée à la monarchie française
  • ROUGE : Couleur du sang versé lors de la libération du peuple
Le drapeau tricolore, une signification ambiguë.  Crédit photo : Frédéric BISSON

Le drapeau tricolore, une signification ambiguë.
Crédit photo : Frédéric BISSON

Pourquoi la gauche le renie ? 

Brandir le drapeau est parfois considéré comme un acte de droite, voire d’extrême-droite. Le FN s’en est totalement emparé jusqu’à même être brocardé dans son logo.

Les Français brandissent moins souvent le drapeau de la France que les Etats-Unis. Les partis d’extrême gauche affichent un scepticisme face à ce drapeau. D’ailleurs, certains militants NPA refusent de le brandir en ce jour d’hommage national.

L’appel du gouvernement devrait permettre à François Hollande de réconcilier les Français avec ce symbole national.

Est-il possible d’outrager le drapeau français ? 

Ce n’est qu’en 2003 que l’outrage public apparaît dans la loi, il est interdit : « De détruire celui-ci, le détériorer ou l’utiliser de manière dégradante, dans un lieu public ou ouvert au public ». En effet, plusieurs incidents ont déjà eu lieu et ils sont désormais punis par la loi d’une amende de 7.300 euros.

Mathilde Lopes

Écrit par amb