Le couple Franco-Allemand est attendu aujourd’hui au Kremlin pour convaincre Poutine d’accepter un plan de paix avec l’Ukraine. Réussiront-il à l’obtenir ?

« Nous ferons une nouvelle proposition de règlement sur le conflit lui-même, qui sera fondée sur l’intégrité territoriale de l’Ukraine » a déclaré François Hollande.

La France et l’Allemagne espèrent un cessez le feu. Soutenus par l’Union Européenne et Washington, Hollande et Merkel s’impliquent comme des chefs de guerre ou plutôt de paix.

 Pourquoi une implication si tardive ?

Le conflit dégénère depuis 10 mois, on dénombre près de 5 300 morts. Des armes de plus en plus lourdes sont utilisées et déciment la population. C’est un acte de dernière chance pour éviter à l’Ukraine une défaite militaire et un écroulement économique.

 En quoi consiste ce plan de paix ?

Si Poutine accepte de signer le traité de paix, celui-ci reprendrait les accords signés à Minsk en septembre mais jamais mis en place : un cessez le feu assuré dans les 15 jours, une vérification des frontières et un retrait des armes lourdes.

Obama indécis.

Les Etats-Unis discutent encore la possibilité d’armer l’Ukraine. En fournissant des armes défensives, ils risquent de s’impliquer dans ce conflit.

Solution beaucoup trop risquée pour les présidents Français et Allemands. Barack Obama « passe en revue toutes les options dont celle de la livraison d’armes défensives » mais privilégierait quand même « une solution diplomatique ».

Mélina Acef

Écrit par melinaemerson