Hollande annonce un élargissement du prêt à taux zéro

Les jeunes ménages pourront désormais plus facilement être propriétaires, notamment dans la zone C, où les prix sont plus accessibles. L’assouplissement du prêt à taux zéro prévoit d’être disponible dans 30.000 communes, tandis qu’il ne l’était que dans 6.000 environ.

Le chef de l’Etat a deux doigts de respecter l’une de ses promesses. En déplacement à Nancy, le président de la république a affirmé vouloir faciliter l’accès à la propriété. Il a annoncé l’élargissement prochain du prêt à taux zéro (PTZ), notamment en le rendant accessible pour les logements anciens, alors qu’il ne concernait que le neuf depuis 2012.

« Nous allons faire une réforme permettant de faciliter l’accès à la propriété en faisant en sorte d’élargir le prêt à taux zéro », a déclaré François Hollande lors de son discours en Lorraine. Il n’a pas précisé quelles seraient les particularités de cet extension, mais, les primo-accédants auront désormais autant accès au PTZ pour un logement ancien que pour un logement neuf.

Accessible partout en France, sauf dans les grandes villes 

Le PTZ fonctionne sous condition de ressources. Actuellement, il vise principalement l’achat de maisons neufs et d’appartements. Il a toutefois été élargi aux logements anciens dans près de 6.000 communes, à une condition : 25% du coût total devaient être investis dans des travaux.

Dans le projet de loi de finances pour 2016, il est prévu d’étendre le dispositif à la zone C. Il sera alors accessible partout sur le territoire, à part dans les villes de plus de 50.000 habitants, en région parisienne, et dans les petites villes où les prix immobiliers sont élevés.

« Un niveau suffisant pour permettre à l’accession »

François Hollande a également demandé que ces prêts soient accordés plus aisément, et avec un différé de remboursement de cinq ans.

Enfin, la nécessité de porter le PTZ à « un montant qui puisse être à un niveau suffisant pour permettre l’accession » a été évoqué, parlant d’un taux de 40%, sans précisions. Pour le moment, le pourcentage peut varier, selon la zone, entre 18% et 26% du montant de l’opération.

Écrit par Arezkiamarouche