Haïti a élu son nouveau président

Haïti a de nouveau un président : Jovenel Moïse. Le candidat choisi par l’ancien chef de l’Etat Michel Martelly a recueilli 55,67 % des suffrages, selon les résultats officiels dévoilés lundi 28 novembre au soir.

Haïti n’a pas eu besoin d’attendre le second tour de l’élection présidentielle pour connaître son prochain chef d’Etat. Jovenel Moïse a été élu dès le premier tour, avec 55,67% des suffrages. Son concurrant, Jude Célestin, est arrivé loin derrière. Le candidat de la Ligue alternative pour le progrès et l’émancipation haïtienne n’a récolté que 19,52% des voix.

D’ailleurs, Jovenel Moïse avait déjà dominé le premier tour de l’élection présidentielle, il y a tout juste un an. Mais l’élection avait été invalidée par l’opposition et il n’y avait pas eu de second tour. L’écart était alors beaucoup plus serré, et le futur président n’avait récolté que 33% des suffrages. La Commission d’évaluation électorale avait conclu dans un rapport que le scrutin était entaché de fraudes massives.

Faible taux de participation

Cette fois, selon les observateurs nationaux et internationaux, l’élection s’est déroulée sans incident majeur. Pour autant, les récents évènements ont laissé des traces. Les Haïtiens n’étaient que 21,69% à se rendre dans les bureaux de vote.

Le pays va donc enfin retrouver un chef d’Etat choisi par le peuple. À la fois à une large majorité avec 55,67% des votes dès le premier tour, mais aussi à une large minorité, si on s’en fie au taux de participation. À cause des élections reportées, c’était Jocerleme Privert, élu par les Parlementaires qui assurait l’intérim depuis un an.

Alexis Kunz

Écrit par iejpedago