Guy Novès, son avenir annoncé le 27 décembre

Guy Novès sur la sellette après le match nul contre le Japon en novembre dernier (Commons Wikimedia)

Le sélectionneur du XV de France, Guy Novès, tire un bilan catastrophique à mi-mandat. Doit-il rester ou partir ? Bernard Laporte devrait donner sa décision le 27 décembre prochain. 

7 victoires en 21 matchs : le bilan est très mauvais du côté du XV de France.  Guy Novès, le sélectionneur de l’Equipe de France de rugby depuis 2016, semble être le fautif parfait et sa place est en jeu. La question a été posé clairement au président de la fédération, Bernard Laporte : doit-il partir ou rester ? Après le match contre le Japon en novembre dernier, où les Français n’ont fait qu’une égalité (23-23), celui-ci c’était donné 15 jours pour réfléchir. Aujourd’hui, la décision devrait être rendue le 27 décembre.

Le vice-président de la FFR, Serge Simon réalise des entretiens depuis quelques semaines. Il a discuté avec pas moins d’une trentaine d’acteurs du Top 14 (joueurs, entraineurs, présidents). Et ce mercredi, il rencontre le principal concerné Guy Novès. Le résultat de cet audit devrait tombé fin décembre, le 27 précisément. Côté supporters, son départ n’est pas voulu.

 

https://platform.twitter.com/widgets.js

 

https://platform.twitter.com/widgets.js

Il faut rebondir rapidement 

Il faut trancher, et vite. La prochaine compétition de la France est pour bientôt : le Tournoi des Six Nations débute le 3 février prochain, et la sélection devrait être donnée dans trois semaines. Mais surtout la Coupe du Monde 2019, au Japon, arrive à grand pas et il reste encore du travail pour espérer atteindre le graal.

Les français commencent à lasser leurs supporters. Pourtant la saison avait bien débuté avec un podium dans le Tournoi des Six Nations. Ce n’était pas arrivé depuis 2011. Après cette réjouissance, tout a été que dégringolades. Six défaites consécutives, dont cinq en test-matches, et un nul, ajouté à une tournée en juin médiocre avec trois lourdes défaites contre l’Afrique du Sud. Les rencontres automnales étaient donc synonyme d’évaluation pour Guy Novès : Bernard Laporte lui avait fixé un bilan de trois victoires sur quatre matchs. Le bilan n’a pas été atteint avec trois défaites contre la Nouvelle Zélande (18-38; 23-28) et l’Afrique du Sud (17-18), et un match nul contre le Japon (23-23).

À la tête de l’Equipe de France, Guy Novès signe alors le pire bilan pour un sélectionneur de l’ère moderne. Des résultats qui font peurs à l’approche de la Coupe du Monde en 2019 (tirage au sort pour les matchs de poules le 10 mai prochain), mais aussi de la future Coupe du Monde qui se déroulera en France en 2023. Il est important que l’Equipe de France se reprenne en main, avec ou sans Guy Novès.

 

Juliette Prigent

Editée par Anastasia Wolfstirn

Illustré par Juliette Prigent

Écrit par IEJ3B