Grèce : les réactions des politiques français

Hier, le parti radical de gauche, Syriza, s’est imposé en Grèce lors des élections législatives. Une victoire qui n’a pas manqué de faire réagir la sphère politique.

 « Une bonne nouvelle pour le peuple grec » pour le secrétaire national à l’Europe, Philip Cordery qui tout comme l’ensemble du PS « se félicite de la victoire des forces de gauche en Grèce. » Un triomphe salué dans le même temps par le premier secrétaire de ce parti, Jean-Christophe Cambadélis.

A l’UMP cette victoire est accueillie avec beaucoup moins d’enthousiasme. Xavier Bertrand justifie ce vote, par « trop d’austérité en Grèce et la faillite d’une classe politique. » Un point de vue appuyé par le député de l’Essonne et président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan qui a déclaré : « Ce n’est pas seulement la victoire de la gauche radicale mais aussi le réveil d’un peuple qui n’en pouvait plus. »

 Le Front national a salué ce dénouement par l’intermédiaire de son vice-président, Florian Philippot qui voit dans cette élection une « gifle pour la caste UMPS européiste. »

 

 Anthony Rodrigues

Écrit par anthonyjohanna