Le gouvernement tend la main aux particuliers employeurs

L’Assemblée nationale doit voter ce vendredi une évolution de 75 centimes à 2 euros la déduction fiscale forfaitaire pour l’emploi à domicile. 

L’Assemblée nationale à Paris (VIIe) / Crédit : Wikipédia.org

L’amendement déposé jeudi 3 décembre par le gouvernement, constitue un surprenant renversement. Le projet de loi représentera un coût de 225 millions d’euros en 2016 d’après Le Figaro, pour alléger les impôts de 3,6 millions de particuliers employeurs. Une mesure qui fera bien des heureux…

La Fédération des particuliers employeurs de France (Fepem) en particulier, sera t-elle enfin écoutée ? Elle désirait depuis longtemps une réduction forfaitaire à hauteur de 1,50 euro par heure et se plaignait publiquement de ne pas profiter du pacte de responsabilité.

Suppression de la déclaration des forfaits, mise en vigueur d’une déduction forfaitaire de 75 centimes par heure déclarée, abolition des 15 points d’exonération de cotisations patronales… Les mesures prises par les gouvernements successifs, ces dernières années, n’allaient guère dans le sens des familles de particuliers employeurs et favorisaient dangereusement la progression du travail au « noir ». Le gouvernement de Manuel Valls entend corriger cela.

Tanguy Vercelot

Écrit par Tanguy Vercelot