Les fraudes à l’assurance maladie battent des records avec près de 200 millions d’euros de fraude à la branche maladie de la Sécurité sociale en 2014. Un tiers est imputable aux professionnels de santé.

En effet, les fraudes sont « principalement repérées chez les professionnels de santé », explique Les Echos. Le cas le plus fréquemment relevé est celui du médecin signant à la place de l’un de ses patients une feuille de soins en en tiers payants pour une visite à domicile fictive. Viennent ensuite les établissements de santé. Les assurés sont, eux, « les auteurs de moins de 20 % des fraudes, à 38,8 millions d’euros » précise le journal. L’un des procédés les plus courants reste de cacher les revenus d’un conjoint pour bénéficier d’une couverture maladie universelle (CMU). Autre cas fréquemment rapporté : le cumul entre un emploi non déclaré et des indemnités journalières de l’assurance maladie.

Les transporteurs sanitaires sont aussi pointés du doigt du fait de pratiques frauduleuses de professionnels indélicats, comme des patients déclarés en affection de longue durée (AMD) permettant d’engager des dépenses remboursées à 100%, ou des trafics de compteurs.

Reste à déterminer s’il s’agit d’une meilleure détection, alors même que l’Assurance-maladie intensifie la traque aux fraudeurs, ou s’il s’agit réellement d’une explosion de la triche.

Angèle Sebahakwa

A lire aussi :

Le déficit de la Sécu sous les 10 milliards

Écrit par angele.sebahakwa