François Hollande: opération séduction

Ce n’est un secret pour personne. La gauche est en bien mauvais état en ce moment. Le président voit sa popularité au plus bas depuis le début de l’année: 20% d’opinion favorable. C’est le moment où jamais de se faire des amis.

Dans une interview donnée au magazine Le Chasseur Français, le chef d’Etat déclare que les chasseurs « doivent être reconnus et considérés ». Ils sont un million en France, et représentent donc un électorat qui peut faire la différence.  François Hollande n’oublie pas les territoires agricoles et rappelle ses origines. C’est en Normandie qu’il « allait chercher le lait dans la ferme d’à côté ». C’est un sujet qui lui tient à coeur. Pour le prouver, il affirme qu’il n’abandonnera pas les communes rurales et rappelle que 500 millions d’euros leur ont été allouées dans le budget 2016.

Coup de com’ à La Courneuve

Hier, le Président de la République s’est rendu à La Courneuve. Un rendez-vous qui avait pour objectif de plaider l’égalité des chances et encourager la création d’entreprises dans les banlieues sensibles : visite de la société de recyclage Paprec, puis de la pépinière La Miel, tout pour séduire l’électorat qui a tendance à se tourner vers le FN (+ 40% de sympathisants depuis 2012). Des « on est avec vous, ne lâchez rien » mais aussi des « casse-toi Hollande ». Le président préfère relativiser:

« J’ai entendu beaucoup d’ applaudissements et quelques personnes qui exprimaient leur déception, mais il y a toujours des déceptions. Ce qu’il faut, c’est combattre ces déceptions et convaincre. »

 

Ce passage en Seine Saint-Denis fait jaser. La course aux élections régionales (6 et 13 décembre) est lancée.

Léa Bourdon

À lire aussi

Opération de charme pour François Hollande à La Courneuve

François Hollande hué et chahuté à La Courneuve

Écrit par Léa Bourdon