François Hollande « évite l’humiliation », selon la presse internationale

Le chef de l’Etat ne se représentera pas. « François Hollande quitte la course à la présidence » titre le « Times » ce vendredi 2 décembre. Le journal continue en disant : « Il évite l’humiliation d’une défaite quasi sûre au premier tour. » Cette annonce a beaucoup surpris en France mais aussi à l’étranger. Revue de réactions.

Le « New York Times » s’inquiète de la dynamique de la France dans cette course à l’Elysée après cette annonce. « Une dynamique incertaine se construit en Europe« , estime le quotidien américain. « Les partis populistes et l’extrême-droite gagnent en force sur tout le continent. »

Pour la presse espagnole, il s’agit d' »un geste de lucidité« . El Mundo estime encore que le président devient « conscient de son impopularité et que sa candidature ne ferait qu’exacerber les divisions au sein d’un socialisme fragmenté« .

Côté italien, la presse voit déjà Manuel Valls, comme « l’héritier » de François Hollande. « Maintenant l’héritier désigné de Hollande est le Premier ministre Manuel Valls« , estime le journal « La Reppublica« . « Il devra pourtant surmonter le vote de la primaire socialiste. »

Juliette Rapaire

Écrit par Juliette Rapaire